A+ A A-

Expression politique

Retrouvez ici les textes diffusés dans le bulletin municipal Saint-Jean Mag’

Angériens et fiers d’agir (septembre/octobre 2018)

Tribune parue dans le bulletin municipal n°25 de septembre/octobre 2018

Certains de nos opposants sont dans la position, assez confortable, de ceux qui regardent passer les trains sans agir sur leurs destinées. Pour preuve, les quelques lignes méprisantes, souvent insultantes, de leurs tribunes successives, tout comme sur les réseaux sociaux, sont de pâles ritournelles qui prouvent l’étroitesse de leur projet pour la Ville : critiquer, déformer et même tenter de faire échouer les projets. Sans jamais rien proposer.

Pourtant, comme tous les Angériens, ils pourront à loisir profiter, dès cet automne, de projets concrets et porteurs de renouveau, tels que les spectacles à l’Eden, la zone de la Grenoblerie 3 ou les produits de notre nouvelle biscuiterie bio « Jean et Lisette » pour ne citer qu’eux.

Derrière chacun de ces projets, il y a tout le travail de la majorité municipale qui s’est engagée à redonner un avenir à Saint-Jean-d’Angély.

L’automne 2018 est donc particulièrement chargé de récoltes emplies d’espoir pour notre Ville. Sachons les savourer tous ensemble !

 

Saint-Jean d’Angély en marche (septembre/octobre 2018)

Tribune parue dans le bulletin municipal n°25 de septembre/octobre 2018

10 000 euros le concert… Qui dit mieux ?

Aimez-vous les musiques actuelles ? Il va falloir vous y faire si, dès septembre, vous fréquentez le nouvel Eden. Votre maire adore et a passé contrat avec Cognac Blues Passion pour accueillir trois concerts d’ici fin 2018. L’affaire est juteuse : l’association venue d’ailleurs recevra 30 000 euros… L’A4 est l’autre heureuse élue : pour sa nouvelle saison (à l’Eden), elle a promis une programmation enfin adaptée au public… ce qui lui vaut une rallonge de 10 000 euros. Soit plus de 100 000 euros d’aide de la Ville cette année…
Les autres associations angériennes, elles, pour s’installer à l’Eden, devront montrer patte blanche et débourser 840 euros de location pour la salle de 300 places… Voilà de l’équité et du bon sens !
Quant au déficit annuel de fonctionnement de cette salle « rêvée », c’est juré, il sera au plus de 10 000 euros… quitte à ce que la Ville paie les salaires et les factures directement liées à son exploitation. Chapeau l’artiste !

 

Saint-Jean autrement (septembre/octobre 2018)

Tribune parue dans le bulletin municipal n°25 de septembre/octobre 2018

CONSTERNANT ! ?

Les floralia ont disparu du calendrier des festivités, le marché de Noël est réduit à peau de chagrin, l’abbaye Royale est en déshérence, les 2 hectares de la caserne Voyer et son forage sont bradés pour 150 000 €, notre ville continue d’être sale, mal entretenue voire dangereuse, la salle de spectacle EDEN ouvrira sans que nous connaissions son coût de fonctionnement…

Pire, au risque d’exaspérer nos partenaires, Mme Le Maire revendique des réussites pour lesquelles son action a été inventée (data center à FOSSEMAGNE).

Alors que la ville centre devrait rassembler, rassurer et « jouer collectif » c’est hélas l’inverse qui se produit.

 

Voir les anciennes tribunes